lundi 4 septembre 2017

MESSALINE


Georges-Antoine Rochegrosse - 1916 -
.
Messaline, née le 17 de notre ère à Rome - décède exécutée en 48 dans les Jardins de Lucullus à Rome
[ Elle n’eut pas la chance d’avoir pour avocat Hypéride. - CRAB - ]
I
Liminaire
D’après Jean-Noël Castorio, Messaline, ainsi que Julie, Agrippine, ou plus tard Théodora, la figure par excellence de la concupiscence sans limites, du désir féminin incontrôlé et incontrôlable, et ne cessera de hanter l'imaginaire occidental à partir de la fin du Moyen Âge
I



Extrait de " Femmes Célèbres "
Messaline vivait aussi dans un contexte où les orgies et les intrigues n’étaient pas rares, elle allait peut-être tout simplement un peu plus loin que les autres.
Messaline avait une conception du libertinage très particulière : elle incitait les jeunes femmes à s’abandonner à leurs amants, au cœur même du palais impérial.
Mais elle ne s’arrêtait pas là : elle obligeait leurs maris à assister à la scène.
S’ils acceptaient, elles les récompensaient. Sinon, elle en faisait des ennemis mortels.
Sans faire de la psychologie de comptoir, on peut quelque part admirer le courage et la conviction libertine de Messaline : en quelque sorte, elle humiliait les figures masculines par excellence, les maris qui retenaient en “otage” leur épouse dans le foyer familial…



Souvent décrite comme nymphomane, Messaline était peut-être tout simplement une adolescente souhaitant vivre pleinement, une amoureuse passionnée à qui la vie a joué des tours… - Fin de l’extrait


I
Messaline mourra de ne pas-être la femme d’un seul homme
les polissonnes sont des femmes libres et audacieuses qui, en dépit du péril dans une société machiste, osent tout ! - Pierre Lunel -
I
Mais ces femmes qui prennent leur place dans la communauté sociale et politique ne sont pas du goût de Caton qui demande aux hommes encore un effort :
Romains, si chacun de nous avait eu soin de conserver à l'égard de son épouse ses droits et sa dignité de mari, nous n'aurions pas affaire aujourd'hui à toutes les femmes.»
I
Impératrice des sens : La femme ou « la petite louve » qui aimait les-hommes
Qui savait mieux que Messaline que la mort est-absence de sensation, Elle qui n’a pas réussie à se suicider ?
J’aime bien Messaline, car ainsi qu’Olympe de Gouges, je considère depuis mon plus jeune âge que le mariage est le tombeau de l’amour, donc si j’avais vécu en ces temps là, n’en déplaise à la grande famille des pudibond-e-s reliquat christiano-musulman de notre époque dont l’objectif central est d’éliminer le sexuel de la société, j’aurais sûrement fait parti - je vous laisse deviner
Messaline incarne quelque chose de la difficile émancipation et surtout parce qu'elle a marqué son temps ainsi que le feront bien plus tard par exemple Ninon de Lenclos, Émilie du Châtelet, Olympes de Gouges, Georges Sand, Suzanne Valadon, Marie Curie, Susan Travers, Peggy Guggenheim, etc. etc.
Messaline ne peut se réduire à cette figure de dévergondée et nymphomane que les « historiens » de l’antiquité dominés par leurs fantasmes et leurs convictions ont construit pour faire rire la galerie, car on ne peut-ignorer qu’ils avaient pour premier souci de distraire – donc des historiens plus amuseurs publics qu’historiens au sens où nous l’entendons de nos jours
Hors, il est-un fait, toutes les statues de Messaline ont été détruites et son nom effacé des édifices publics et des documents après son exécution – il peut se voir là la preuve que la société patriarcale romaine, ( patriarcale, du moins une réalité, du point de vue juridique ), car la femme romaine était loin, au quotidien, d’être une « femme objet », dans la mesure où discrètement dans l’aristocratie l’infidélité bien partagée était-une constante du couple marié - cependant, cette société n’a pu admettre en son sein et surtout au pouvoir une femme émancipée, libertine qui scandaleusement osait être au vu de tous et de toutes - 01 - CRAB
.
Suites : Salomé
http://laicite-moderne.blogspot.fr/2014/08/salome.html
.
01 : Dis-moi Vénus, quel plaisir trouves-tu à faire cascader la vertu. - la belle Hélène - Offenbach - Suite :
http://laicite-moderne.blogspot.fr/2016/03/realiser-un-feminisme-libertin_16.html
.
Suites 3 : articles citant Ninon de Lenclos
https://laicite-moderne.blogspot.fr/search?q=Ninon+de+Lenclos
.
Suites 4 : Elle a un peu plus de seize ans, et elle est ...
http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2012/01/22/2012-l-egalite-femmes-hommes.html



1 commentaire:

  1. Je ne devrais pas le dire ni l’écrire : ce n’est pas-écrit dans l’Ancien Testament, ni dans le Nouveau Testament, ni dans le coran que le bikini est porté par les femmes – nul part il est-écrit que le bikini ne doit pas nécessairement être porté par les femmes - et donc le bikini les femmes le porte maintenant -
    Suites :
    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2017/08/feminite.html

    RépondreSupprimer

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.