lundi 21 août 2017

Radicalisés en 2017


Espagne, terrorisme islamique
Son fils idéologiquement a basculé au point de haïr les valeurs occidentales, sa mère couverte de pieds en cape, devant les caméras, déclare quelle ne comprend pas
Oui, ces islamistes avant de se radicaliser étaient bien intégrés - « vivaient plutôt bien », et pourtant ils se sont transformés terroristes assez rapidement, en quelques mois, nous dit-on, par un imam marocain, et pour l’entourage et le voisinage ainsi que dans la presse de s’étonner – comment est-ce possible ?

C’est le fin du fin de la désinformation quand dans la réalité, pour la plupart d’entre-eux ces individus, dès leur plus jeune âge, voient que leur mères ne travaillent pas à l’extérieur - occupées essentiellement aux tâches domestiques de la maison et sortant dans l’espace public couvertes volontairement du voile islamique, sinon couvertes de pieds en cape...
Il suffit d’observer précisément ce que signifie de prôner le contraire des valeurs occidentales où prime pour les femmes le droit de faire ce qu’elles veulent quand-elles veulent dans une société humanisée qui s’interdit de contrôler la sexualité des femmes et des hommes
Hors, dans les milieux ou pays dominés par des musulmans dès la prime enfance on met dans la tête des enfants que le garçon est plus important que la fille, que l’homme est le chef, que la femme est complémentaire de l’homme et non son égale - que le rôle de la femme se cantonne à la maison, à veiller à la virginité de leurs filles, voire s’occuper de les marier forcées et surtout de transmettre à leur progéniture une religion de l’irresponsabilicar interdisant tout jugement personnel – et l’on s’étonne que des musulmans « bien-intégrés », au simple contact d’un imam marocain ( qui n’aurait jamais dû mettre les pieds dans notre pays ) se radicalisent si « facilement » contre notre culture, notre humanité?
.
Comment faut-il le dire, qu’en contrepartie de l’enseignement du fait religieux, qu’il faut de toute urgence enseigner le fait athée à l'école pour combattre efficacement, entre autres, le terrorisme islamique ou tout de qui déshumanise notre société ?
N’est-il pas temps d’apprendre aux enfants que la mort est absence de sensation, qu’en conséquence rien ne peut remplacer ni se substituer à la vie et participer ainsi à diminuer le nombre d’individus prêts à tuer ou à se faire exploser persuadés qu’il y a une vie éternelle après la mort, qu’Allah leur donne droit divin de décider, en son nom, ce qui est ou n’est pas licite, surtout et avant tout quand il s’agit, pour eux, de diriger la vie sexuelle des femmes ?
I
Suites :
http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2010/06/01/la-sourate-dite-les-lumieres.html
I
Suite 2 :...dans l'actualité tout se dit, tout se lit, tout se débat sur le coran dans …. suites :

2 commentaires:

  1. Lectures comparées
    Coran - Ancien Testament - Nouveau Testament - Réforme de l'École et du collège
    Un athée, bien souvent, ayant dans sa prime enfance « baigné » dans un milieu religieux, s'il admet la critique athée et féministe des religions aura toujours un peu de mal à souscrire au blasphème, c'est un peu surprenant dans la mesure où en principe blasphémer ne concerne que les religieux entre-eux - cela dit, dans l'actualité tout se dit, tout se lit, tout se débat sur le coran dans …. suites :
    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2015/05/lectures-comparees_10.html

    RépondreSupprimer
  2. Le blasphème est, ainsi que l'abstention en politique, la quête de nouveau - CRAB

    RépondreSupprimer

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.