jeudi 21 septembre 2017

Pas de trace, pas de juifs

Vous pensez vraiment que la lune n’est pas là si on ne la regarde pas ? Einstein


À travers l'histoire de quatre générations de femmes, une exploration de la transmission des traumatismes de la Shoah.
Documentaire A MI, diffusé par arte le 19/09/2017 - Extrait vidéo :
http://blvids.free.fr/A_m%C3%AD.mp4


Suites : ARTE - Juifs et musulmans - si loin - si proches
http://laicite-moderne.blogspot.fr/2013/10/juifs-et-musulmans-si-loin-si-proches.html



mercredi 20 septembre 2017

Fausse pudeur


Les nourritures terrestres des « bons commandements » du dogme ou des rituels de l’obscurantisme
Comment contre la démocratie se nourrit le terrorisme dont au quotidien les assauts théocratiques islamistes contre la laïcité, contre les principes de la démocratie, contre la citoyenneté, contre la culture, contre notre humanité en France ou partout ailleurs dans les sociétés occidentales ?
Pour bien appréhender ces faits d’actualité, surtout si l’on se propose d’assumer le plus possible d’humanité car l’autonomie fait peur en particulier si on y voit un appel au désordre, il suffit de se référer à la question de savoir ce qui fait le plus peur aux islamistes ou à la grande majorité des musulmans dits modérés, à laquelle répond Tahar Ben Jelloun, citation : « La liberté d’expression, le doute, la liberté de conscience, le fait de croire ou ne pas croire. […] Or, il est clair qu’elle [la liberté] est rejetée par une partie des musulmans de France. C’est peut-être d’ailleurs à cause de ce rejet […] que certains ne s’intègrent pas. […] Le débat, le simple débat sur la laïcité y est impossible. […] Pas de laïcité, cela veut dire pas […] de doute, pas de contestation. L’islam est sacré. On n’y touche pas. Cela témoigne aussi de ce que les musulmans, dans leur grande diversité, se sentent vulnérables. » Quant à la modernité, elle est « difficile à faire entrer dans les mentalités et dans les comportements. Or la modernité se mesure d’abord par la place qui est faite à la femme dans le système social. La modernité, c’est aussi la reconnaissance de l’individu. Or, dans les sociétés arabo-musulmanes, […] c’est le clan, la famille, la tribu qui priment, ce n’est pas la personne. D’où l’absence de progrès social, d’où l’attachement à l’islam en tant que référence commune à toutes les couches sociales, devenant aussi une morale, une culture et un refuge identitaire. » - Fin de citation


Le déni
Le voile ou couverte de pieds en cape n’est pas un signe ostensible religieux – ne pas dénoncer ce signe de soumission sans le moindre rapport avec le féminisme universel, au nom du refus de je ne sais « quel paternalisme féministe occidental - blanc - qui entend occidentaliser les musulmanes » est une aberration car bon nombre de femmes et quelques trop rares hommes courageux originaires des milieux ou régions du monde dominés par des musulmans ne se privent pas de déconstruire l’hyper sexualisation du corps de la femme dite « musulmane » - elles - ils le font au grand jour et très très bien, ce qui démontre parfaitement que le féminisme est universel ou n’est pas ( dit autrement, il n’existe pas de féminisme musulman ni chrétien ni noir ) ;
en fait, le paternalisme féministe blanc occidental, au même titre que le terme islamophobie, est une expression inventée de toute pièce destinée à couvrir le plus parfait déni des réalités sur l’essentiel : à savoir les tentatives constantes de l’inquisition musulmane d’imposer l’islam par le biais du carcan de l’accoutrement islamique, un code vestimentaire qui ne permet pas ne serait-ce que de se déplacer ou courir librement dans la rue pour ne pas rater son bus, de faire du sport, de la danse ou de jouer ( par exemple ) les pièces les plus célèbres de notre répertoire théâtral, etc. etc.
Rappel : le voile islamique est le pire des signes de l’infériorisation de la femme ou de l’abaissement du statut des femmes
Écrasés par cette incapacité à brûler en soi les livres dits sacrés, sans vergogne, ( hélas ) avec la complicité de femmes « voilées volontaires ou couvertes de pieds en cape », l’enjeu majeur plus politique, que les exigences de la moyenne des musulmans, étant pour les islamistes, sans faire preuve de la moindre retenue, au nom d’une notion fausse de la pudeur, d’installer ou de concrétiser la société des hommes - CRAB -


Une iranienne à Paris
« Et à Paris, j’ai réalisé que c’est tellement joli d’être une femme. Parce qu’ici on a des droits, mais surtout, on n’est jamais coupable. » Golshiftech Farhani


Suites :
http://democrite-epicure.hautetfort.com/archive/2017/03/27/couvertes-de-pieds-en-cape-5926023.html
ou sur la page :
http://democrite-epicure.hautetfort.com/archive/2017/03/27/couvertes-de-pieds-en-cape-5926023.html



samedi 16 septembre 2017

Facebook : Censure ou erreur ?

Couvrez-moi ce sein que je ne saurais voir ?




ect. ect. ect.

Stupeur - bloqué ou interdit de publication durant 24 heures

Cette fonctionnalité est temporairement bloquée
    Vous avez récemment publié quelque chose qui enfreint les règlements Facebook et n’êtes plus autorisé à utiliser cette fonctionnalité pour le moment. Pour plus d’informations, visitez les pages d’aide.

    Pour éviter tout blocage à l’avenir, assurez-vous d’avoir bien lu et compris les Standards de la communauté Facebook.
    Ce blocage restera actif pendant encore 22 heures.
    Si vous pensez voir ceci par erreur, dites-le nous.

À l’attention de Facebook : s’agit-il vraiment d’une erreur ?
Admettons que ce soit une erreur car la photo nue de l’iranienne Golshiftech Farhani à été publiée dans la plupart des médias ;
c'est le corps politique contre l'idéologie des mollahs qui veulent contrôler le corps des femmes pour mieux les soumettre moralement, ( quand bien même au départ " Soit tu es française, tu travailles en France, et tu es capable de faire ça, soit tu rentres en Iran ", confiait-t-elle à Libération. )
« Et à Paris, j’ai réalisé que c’est tellement joli d’être une femme. Parce qu’ici on a des droits, mais surtout, on n’est jamais coupable.»
En fait, sa démarche ne diffère pas, à titre d’exemple, de la nudité politique liées aux pratiques militantes des Femen - cette photo n'est ni obscène ni vulgaire – et d'autant plus justifiée qu'elle est suivie d'un texte sans-ambiguïté - il suffit de le vérifier en cliquant sur le lien de redirection - merci d'avance de votre compréhension - Claude Bouvard dit CRAB
Lien de redirection : Golshifteh Farahani
https://laicite-moderne.blogspot.fr/2015/02/golshifteh-farahani_9.html
- Claude Bouvard - ( CRAB )

Notes : Précédents ou récidive Facebook
08/08/2017 : La fondation de l' Hermitage, à Lausanne, a vu une de ses vidéos censurées par le réseau social sans aucune explication. Elle décrivait une célèbre toile de Modigliani datant de 1916.
[ … ]
La décision de retirer la vidéo de cette toile de Modigliani est en tout cas contraire au règles fixées par Facebook. Intransigeant sur les photos de fesses, de sexe et de seins avec téton, le premier réseau social de la planète autorise "les photos de peintures, sculptures et autres œuvres d'art illustrant des personnages nus". Mais il a déjà mis à mal sa propre politique en censurant des photos du tableau de l'origine du Monde de Courbet, de la petite sirène de Copenhague ou encore d'une statue de Neptune à Bologne
Piqûre de rappel :
http://www.huffingtonpost.fr/2015/07/10/censure-instagram-tetons-masculins-pour-poster-art-ancien_n_7767908.html?utm_hp_ref=fr-censure-facebook

Remarques : la publication de photos de femmes affublées de voiles islamiques ou exhibées couvertes de pieds en cape, dont le code vestimentaire reflète le pire des signes de l’infériorisation et de l’hyper-sexualisation du corps de la femme ne choque pas facebook – mais le Nu... c’est-à dire l’animal humain dans sa plus belle robe [ ??? ]
Suites : Artistes iraniennes
Parfois il arrive que les artistes iraniennes perdent la bataille d’autant plus lorsque l’occident lâchement n’interdit pas le port du voile islamique dans tout l’espace public
http://laicite-moderne.blogspot.fr/2017/03/artistes-iraniennes.html
Au moment où je publie cet-article, aux-environs de 14 Heures, sur mon blog, je n’ai pas de réponse émanant de facebook -Claude Bouvard - ( CRAB )





vendredi 15 septembre 2017

L’Objet du débat


à propos de l’article daté du mardi 12 septembre 2017 titré : " Droits du Citoyen et de la Citoyenne "
 
Deux photos dont celle ( ci-dessus ) figurant en haut de page de l’article " Droits du Citoyen et de la Citoyenne " :
https://laicite-moderne.blogspot.fr/2017/09/droits-du-citoyen-et-de-la-citoyenne.html?showComment=1505463223243#c8055126029476768843



Incroyant et sans religion, athée libertaire et non athée chrétien c’est-être sensible à la vérité - CRAB
I
La mauvaise foi des hommes de foi ou le débat impossible - commentaires :
I
Brahim Bouabdelli
Crab le fétichiste.Quelles belles paires de guibolles élancées au galbe parfait....
  • 22 h

Crab Crab2
L'incapacité d'argumenter caractérise le monde dominé par des musulmans où l'absence de jugement personnel a force loi sur la culture ou l'humanité
  • 20 h

Brahim Bouabdelli
Quelle hauteur de pensées! Dignes d'un libre-penseur aux idées étriquées qui se situent au ras des semelles des chaussures de cette femme.
  • 20 h

Crab Crab2
Toujours la même incapacité pathologique à ne pouvoir argumenter sur le fond
  • 18 h

Crab Crab2
Mettre ou ne pas mettre les voiles islamiques en Iran
laicite-moderne.blogspot.fr - Couvertes de pieds en cape

Couvertes de pieds en cape
laicite-moderne.blogspot.fr
  • 18 h

Brahim Bouabdelli
Il y a malentendu: mon commentaire se limitait à l'image présente destinée au Crab l'esthète et non au Crab laïc dont les convictions sont respectables. Sur ce registre,je suis strictement neutre. Nous vivons sous la règle universelle de la liberté individuelle. La tenue vestimentaire en est une conséquence. Dans sa tenue légère, la femme occidentale est certes très photogénique qui contraste avec la femme iranienne au regard triste dans son tchador de deuil permanent. Mais le temps n'est pas figé, fixe.Nous avons un passé,un présent et un futur. Peut-on imaginer une femme en tchador dans la Station ISS ou sur la Lune? ou en 2030 sur Mars?
  • 12 h

Crab Crab2
Attaquer ou diffamer une personne ne peut se comparer à la volonté de débattre, entre personnes, en argumentant sur le fond – L’image, dites-vous, comme s’il ne s’agissait dans cet article d’une simple image sans rapport avec le fond [ ? ]
La mini-jupe ( portée contrôlée ) symbolise par excellence la liberté des femmes d’une part de se plaire et d’autre part de se déplacer dans la ville débarrassées de toutes les contraintes vestimentaires très contraignantes qui auparavant les emprisonnaient, voire les paralysaient pour mieux les contrôler moralement
En opposition les voiles islamiques, portés « volontairement » dans l’espace public par des femmes sous-servitudes sont les pires signes de l’infériorisation de la femme, suites, Mini-jupe :
laicite-moderne.blogspot.fr - Mini-jupe

Mini-jupe



mercredi 13 septembre 2017

Mozart éternel


Au-delà du Répertoire
Étranger à toute pétrification du langage, le " Drame-Joyeux " est le marqueur de chacune des œuvres lyriques de Mozart - oui j’aime ses opéras, attendu que, par dessus tout, j’abhorre l’austérité, le définitif ou encore d’être captif d’un sentiment illusoire de liberté qui, parfois, se traduit par un tatouage incrusté pour la « vie » sur la peau de chagrin d’un corps mal défendu
Magique, envoûtant, inégalable, habilement Mozart réunit la forme et le fond sans que la forme ou le fond prime l’une sur l’autre, c’est l’excellence de son talent, de son art presque indéfinnisable
Très probablement pour l’éternité, avec la complicité de Da Ponte ou de Casanova, n’oubliant jamais la pulsation il demeure le chantre de la phase d’attirance et de séduction entre deux-êtres, sachant avec entregent, avec la dextérité d’un grand orfèvre ciseler le moment le plus essentiel qui préside à l’amour, aux-ineffables amours
Vous chères lectrices françaises aimant rire et chanter, depuis des temps à présent lointains, évadées du sérail ainsi que vous chers lecteurs plus près de " La Clémence de Titus " que de la mosquée ou de l’église dépassée par les comportements amoureux, vous mesdames-et messieurs qui avez, depuis toujours, voulu tout savoir sur les femmes, vous ne doutez plus, depuis longtemps déjà, qu’avec Freud c'est peine perdue et qu’il est d'emblée, pour un temps non-négligeable encor, préférable de régler, une fois n’est pas coutume, cette épineuse question avec Mozart et Da Ponte - " tout deux " parfaitement soutenus par leur grand-ami Casanova - comme quoi, c’est pas bien du tout, à l’instar « de nos petites féministes anglo-saxonnes », cosi fan tutte de désespérer de la gent masculine - CRAB

Suites :
1.
2.
3
4.
5.
6.